Quels sont les liens entre SAHOS, Activité physique et Nutrition ?

En agissant sur les facteurs de risques (comme le surpoids), l’exercice physique en lien avec une alimentation équilibrée favoriserait une réduction de la fréquence de l’apnée du sommeil ainsi qu’une baisse de sa sévérité. Il en découlerait donc une amélioration de la plupart des symptômes : diminution du risque cardiovasculaire, baisse de l’envie de dormir et amélioration de la somnolence la journée, meilleure qualité du sommeil la nuit et hausse de la qualité de vie le jour, etc.

Même si la pratique d’une activité physique chez les personnes qui font de l’apnée du sommeil n’entraine pas systématiquement une perte de poids elle aiderait à sa maîtrise.

C’est l’effet combiné de ces mesures qui permettront une amélioration des symptômes et de la qualité de vie.

Une perte de 10% du poids réduit de 26% la gravité (fréquence et durée) des apnées.

Prog Cardiovasc Dis. 2009 Jan-Feb;51(4):285-93. Epidemiology, risk factors, and consequences of obstructive sleep apnea and short sleep duration. Al Lawati NM, Patel SR, Ayas NT.